Mon nouveau projet, un site e-commerce ?

Hello, hello !

Je vous retrouve pour vous parler du projet sur lequel je travaille depuis plusieurs mois…👏 il commence Ă  prendre forme, alors je me dis que c’est le moment de le partager !

Je me lance un nouveau dĂ©fi ! Celui de l’entrepreneuriat… Un mot qui peut faire peur, car il implique une grande responsabilitĂ©. Mais c’est aussi un mot qui me provoque de l’excitation, de la joie et un peu d’apprĂ©hension.

J’avais l’envie et le besoin de crĂ©er, de changer les choses. Une marque qui correspondrait Ă  mes valeurs, Ă  ce que je veux laisser dans ce monde. Alors j’ai dĂ©cidĂ© de prendre tout le courage que j’avais en moi pour faire ce que j’aime !

Mon projet est donc de lancer un site e-commerce, afin de vendre des vĂȘtements d’occasion pour femmes (dĂ©solĂ©e messieurs ce ne sera pas encore pour vous). đŸ‘©đŸ‘©

Cela faisait dĂ©jĂ  plusieurs annĂ©es que je pensais Ă  un concept comme celui lĂ , et je dirais que le fait d’ĂȘtre en licenciement Ă©conomique et le fait d’ouvrir les yeux sur notre façon de consommer en gĂ©nĂ©ral, mais surtout de consommer la mode m’a donnĂ© cette force pour me dire « Ok on y va ». Pour moi il y a un vĂ©ritable besoin face Ă  ça, les gens ouvrent les yeux sur la Fast Fashion et je veux faire partie de ceux qui se sont battus contre ce systĂšme de consommation.

Un systĂšme, qui rend le secteur du textile le deuxiĂšme plus polluant au monde ! Qui a un impact aussi bien sur l’eau, sur les humains, que sur l’air. A vouloir consommer toujours plus, Ă  vouloir crĂ©er toujours plus, produire toujours plus, nous nous condamnons et nous condamnons la nature, nous condamnons notre Terre.

Tous les ans, les français jettent plus de 12 kilos de vĂȘtements, des vĂȘtements parfois « usĂ©s », mais souvent neufs, en parfait Ă©tat ou encore utilisables. Nous savons qu’aujourd’hui certaines marques de Fast Fashion nous poussent Ă  acheter toujours plus, Ă  consommer encore et encore.

Alors oui ces marques sont moins chĂšres, mais Ă  quel prix ?

Et puis Ă  cĂŽtĂ© de ça, il y avait ma passion pour la mode, une passion que j’ai depuis toujours. Alors je me suis dis, comment fait-on quand on aime s’habiller, quand on a un besoin de s’approprier son corps par ses vĂȘtements, par sa façon de se looker mais qu’on veut faire attention Ă  l’environnement ?

Et bien on crĂ©e « Louise Dakota ».

Evidemment ma marque porte mes prĂ©noms, ce qui me semblait logique et aller dans le sens que j’ai pris depuis quelques annĂ©es avec mon blog.

Une marque qui me ressemble et qui touchera d’autres femmes qui sont dans la mĂȘme transition que moi. Une marque qui se veut avec une dĂ©marche Ă©cologique tout en proposant des vĂȘtements tendances.

Car non la mode d’occasion, les vĂȘtements de seconde-main, ne sont pas des produits forcĂ©ment dĂ©modĂ©s. D’abord parce qu’on le voit aujourd’hui, par les « nouvelles tendances », la mode est un vaste terrain de jeu oĂč tout n’est qu’un Ă©ternel recommencement. Alors j’ai choisi des vĂȘtements trĂšs tendances, des vĂȘtements que je dĂ©cris comme : Coup de cƓur, que je vous proposerai bientĂŽt, trĂšs bientĂŽt Ă  la vente. 🛍

Alors Louise Dakota c’est ça, un concept de vente de vĂȘtements de seconde-main pour femmes, Ă  vocation Ă©cologique. Des piĂšces coup de cƓur accessibles depuis son canapĂ©.

 


D’ailleurs n’hĂ©sitez pas Ă  aller suivre le compte de la marque sur Instagram : @louise_dakota, afin de dĂ©couvrir l’univers qui gravite autour de ça, et surtout ĂȘtre au courant de l’avancĂ©e de la marque.

Passez une belle journée,

Louise Dakota ❀

 

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s