J’ai arrêté de porter des soutiens-gorge

Réflexions

Hello, Hello,

Je reviens avec un nouveau sujet : Pourquoi j’ai arrêté de porter des soutiens-gorge. 👙

ça m’a pris l’été dernier du jour au lendemain.

Je portais une robe avec un dos échancré, on voyait mon soutien-gorge et je me suis dis, que d’une part c’était atroce visuellement, mais surtout que j’étais tout le temps serrée et en fait que mon seul bonheur c’était d’arriver le soir et de tout enlever, pour vite enfiler mon pyjama.

Alors je l’ai dégrafé et depuis je n’en porte plus.

Aujourd’hui après plusieurs mois de non port du soutien-gorge, je peux vous faire part de mon « témoignage ».

C’est une LIBÉRATION ✨

Evidemment cela dépend de chaque morphologie, certaines femmes ne pourront se passer de soutien-gorge. Pour ma part la nature m’a donné des petits seins alors j’en ai profité pour passer le cap.

Quand je le disais aux gens, pour beaucoup la réaction était la même, beaucoup m’ont dit « mais tu n’as pas peur que tes seins tombent ? » Et bien merci de m’avoir demandé ça car non ils ne tomberont pas à cause de ça. C’est une vieille idée qui reste très ancrée que le fait de ne pas en porter ferait tomber les seins, et bien c’est faux. D’ailleurs ce serait surtout les femmes qui en portent tous les jours qui seraient plus à même d’avoir les seins qui tombent. Je vous explique.

Le soutien-gorge, comme son nom l’indique est fait pour soutenir la poitrine, ce qui ne permet pas à celle-ci de tenir seule et de se maintenir. Alors plus on met de soutiens-gorge et moins la poitrine va être capable de se maintenir seule et d’avoir de la tonicité. Lorsqu’on ne porte pas de soutien-gorge, la poitrine doit se maintenir et se muscler naturellement. Vous pouvez en plus si vous le désirez pratiquer quelques exercices pour muscler votre poitrine, mais vous devrez d’autant plus le faire si vous en portez au quotidien.

Evidemment c’est un confort certain de ne plus être serrée dans votre bout de tissu, mais il faut le dire c’est aussi un cap à passer car c’est aussi aller à l’encontre des moralités, de la société, c’est assumer son corps de femme, c’est avoir les seins à l’air, porter un t-shirt, un coup de vent passe par là et on voit vos tétons pointer. Mais est-ce vraiment grave ? Malgré ce qu’on veut bien nous faire penser les seins ne sont pas un objet de sexualisation constant. Voir un téton pointer sous un t-shirt n’est pas un crime, alors laissons exprimer nos corps, libérons-les !

Mais c’est aussi autre chose, un aspect que je ne pensais pas découvrir en abandonnant mon soutien-gorge, c’est que je me sens bien mieux, j’ai un meilleur rapport à mes seins, je les trouve plus beaux, plus libres, j’apporte une touche toute particulière à ma lingerie du bas, ce qui me plait davantage.

Pour moi ce fut vraiment bénéfique et j’encourage toutes les femmes qui peuvent le faire à se laisser tenter, à assumer leurs seins car aujourd’hui c’est encore très compliqué de ne pas les censurer, tout nous pousse à le faire, on voit un bout de téton sur les réseaux sociaux c’est censuré, on voit des seins ils sont tout de suite sexualisés alors évidemment on les cache, on ne les voit même plus, on se lève, on attache son soutien-gorge, on l’enlève pour se coucher et on refait la même chose. Même si je comprend totalement cette réticence à se montrer et à oser, je vous invite à le faire pour vous-même surtout, pour dire merde aux diktats et pour oser aimer cette partie de votre corps.

 

Belle journée,

Louise Dakota ❤

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s